refelxion

Sans tabous, ni regrets

Tellement de fois, elle s’est dit j’aurai dû lui dire, tellement de fois elle a été poussée à faire ce qu’au fond elle n’avait pas envie de faire. Parce qu’elle n’a jamais su trouver le mot idéal, le moment parfait pour dire ce qu’elle ressentait. Elle a finit par s’écrouler sous le poids des non dits, son corps a lâché et la mort a eu raison d’elle. Parce qu’elle aurait pu être moi, toi, vous. Elle aurait certainement voulu avoir l’occasion de faire autrement. Sûrement a t-elle supplié le bon Dieu de lui accorder une autre chance. Comme si repousser les échéances lui donnait cette fausse idée qu’elle avait encore le temps. Parfois trop de tabous nous conduit très souvent à trop de regrets. Parce que ce que les silences sont pires que les non-dits, les émotions non exprimées.
Parce que celles-ci sont bien souvent des maux qui nous emprisonnent, qui nous conditionnent et qui agissent sur notre santé mentale. Cette partie invisible de nous même que nous négligeons souvent au détriment du paraître, du savoir faire, et du savoir être.
Parfois ces mots deviennent des murmures, des mensonges, qui nous emprisonnent dans une peur qui nous empêche bien souvent d’être soi. Cette peur qui nous stérilise et nous oppose au dépassement de soi. Cette peur étrange qui nous pousse à porter des masques, dans lesquels il est plus facile de se réfugier. Fuir paraît alors plus simple mais si seulement elle avait compris que fuir les problèmes n’a fait qu’augmenter la distance de la solution, et qu’elle aurait dû les affronter, les résoudre…….

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s