Non classé

Le suicide

Sujet tabou ?
Cette détresse dont on ne parle jamais, qui nous accapare, qui rode et nous ronge. Celle qui fait des ravages, nous pousse à commettre l’irréparable.
Soyez honnête ! n’ y avez-vous jamais pensé ?

Moi si, je devais avoir 11 ou 12 ans, je trouvais déjà mon métissage difficile à vivre, je ne l’avais pas choisi et pourtant il fallait que je vive avec, les moqueries, la méchanceté, le jugement, le regard des autres, la non-appartenance à aucune des communautés que je côtoyais bref que j’assume un sort du destin auquel je n’avais pas eu de choix. Dieu merci ce jour là ma mère qui n’avait pas l’air de s’inquiéter plus que ça me dit :  » tu sais tu vas mourrir, on va pleurer mais ensuite on va continuer de vivre par contre toi tu seras dix pieds sous terre  » et Là le choc, ils allaient continuer à vivre, et rien que ça, je me suis dit qu’il fallait que je vive. sans même s’en rendre compte elle changea ce concept de suicide que j’avais, qui pour moi était synonyme de délivrance. Souvent on pense que les souffrances vont s’arrêter mais on oublie surtout la peine qu’on cause à ceux qui nous aiment, ceux pour qui nous comptons, très souvent malheureusement cette détresse prend le dessus sur tout le reste. En passant à l’acte on supprime aussi les bons moments ( qu’on oublie parfois quand ça va mal), les rires, les plaisirs, ces petites choses qui nous font sourire, ou qui nous donne la pêche, le peps !
Nous avons été témoin d’une situation ce week end dernier, une amie à mon fils, appelant à l’aide, qui voulait mettre fin à sa vie, du haut de ses 14 ans, il a su trouver les mots pour qu’elle ne puisse pas passer à l’action et derrière nous avons fait ce qu’il fallait pour que cette jeune fille soit saine et sauve et en sécurité.
A cette jeune fille, comme à tous ceux qui ont peut être pensé à ça, je voudrais leur dire :  » les chiens aboient, la caravane passe« , c’est à dire, faites ce que vous avez à faire sans vous préoccuper des propos négatifs à votre sujet, sans vous préoccuper du regard des autres. Cherchez de l’aide mais ne restez pas prisonnier ou prisonnière de cette souffrance parce que les situations difficiles peuvent se présenter à nous mais, elles finiront par passer. J’aime l’idée de savoir qu’après la pluie il y a le beau temps, qu’après les épreuves, il y aura des moments de répit, de bonheur, de bonnes nouvelles, de changement de vie, de situation extraordinaire, de portes qui s’ouvrent, de rencontres improbables qui changeraient le cours de vos vies.
En choisissant d’y mettre fin, on se ferme ces portes, ces chances de vivre autre chose, ces chances de pouvoir goûter au bonheur.
Le suicide n’est pas la solution.
La vraie solution se trouve plutôt dans le courage de continuer et de s’aimer assez pour se donner l’opportunité de vivre des moments meilleures et ils viendront.

A tous ceux qui pensent qu’il n’y a plus de solutions, n’oubliez pas que les mauvais moments finiront par passer, et que les beaux jours viendront. Et ça je vous le promet.

Je vous embrasse tendrement.
Dearmama.

2 réflexions au sujet de “Le suicide”

  1. Une douce pensée à ceux qui veulent tout lâcher. Force à eux …. Oui ma Sonia la vie c’est aussi de belles choses à voir, de belles rencontres à faire et des opportunités intéressantes qui nous permettent d’envisager un scénario moins radical.
    👍 kiss Sinia

    Aimé par 1 personne

Répondre à Joanny Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s