Après l’expatriation …. le retour en France

 

IMG_5744

Hello dear Mama Blog,

avez vous personnellement ou un membre de votre entourage vécu ce retour en France après avoir été à l’étranger pendant des années?

En 2014, Mr D, mon cher et tendre m’annonce qu’il y’a des possibilités de partir de l’écosse. Quelques mois après il m’annonce que ce serait Paris.

J’ai été submergé par plusieurs sentiments, l’excitations de vivre dans une des plus belle ville du monde, je me voyais déjà dans les appartements Haussmanniens, pas ceux du 16ème hein, dans d’autres arrondissements pas trop cher n’est ce pas ?
Avec un appartement dont le séjour ferait 50 mètres carrés avec parquets et cheminée, vue sur les rues de Paris, je m’imaginais me balader dans le centre de Paris, entre la culture et les shoppings, les restaurantes  je me voyais déjà vivre la grande vie …. quand soudain Mr D m’a tout de suite fait descendre sur terre et la réalité avec le prix des loyers, le coût de la vie etc….. et puis une amie m’a dépeint  une autre réalité, celle des trafics, du travail et j’en passe bref elle a réussi à mettre le moral dans les chaussettes.

N’ayant pas d’autres choix que paris, l’idée a fait son chemin, mon côté positif a pris le dessus en priant très fort que mon imagination se rapproche de la réalité.

Première étape était celle de  décider ou était le meilleur endroit pour vivre, c’est vrai que les collègues de travail de Mr D nous avaient conseillé la ville de Saint Germain en Laye à cause du lycée international. Nous avions donc entrepris les démarches d’inscription de mon ainé qui souhaitait intégré un collège bilingue, il fallait entrevoir un voyage pour repérer le quartier et savoir ou est ce qu’on voulait habiter, ensuite regarder les devis de différentes compagnies de déménagement bref le stress avait déjà commencé.

Malgré ce stress, nous faisions ce qu’il fallait  pour préparer notre retour en France en douceur. Nous en parlons beaucoup aux enfants, de la réalité d’une vie dans une grande ville, les avantages et les inconvénients. De la barrière de la langue (eux étaient devenus écossais). De plus un de mes enfants est très sensible, il aime sa routine, il est facilement affecté par le ou les changements, il a fallu beaucoup le préparer mentalement.

Je faisait tout ce qui était en mon pouvoir pour que ce déménagement soit une véritable réussite.

Eté 2015, nous voilà sur Paris, avec les enfants, nous avions décidé d’y vivre un peu avant le rentrée scolaire pour prendre nos marques,

Septembre arriva et par conséquent  la rentrée aussi. A l’unanimité les enfants trouvèrent le système scolaire moins encourageant qu’en Ecosse, beaucoup trop d’attentes, de devoirs, de pressions de la part du corps enseignant et de l’éducation.
Pour mon aîné qui est allé dans un collège bilingue, ça été plus facile sur le plan social  car il a rencontré des enfants comme lui avec cette double culture. Pour mon deuxième enfant ça été plus compliqué, son coeur était resté en Ecosse car ça été plus difficile pour lui de se faire des amis. Il a fallu beaucoup parler et le rassurer et aussi lui expliquer pourquoi nous sommes partis de l’écosse bref ça été plus long.

En arrivant sur paris on est confronté à beaucoup de paperasse, courrier, il nous a fallu six mois pour obtenir nos cartes vitales. quelques mois pour trouver un médecin familial.

Il faut absolument chercher un médecin traitant sinon on est remboursé qu’a 20% au lieu de 70%.

Une fois les enfants plus ou moins installés, toute cette paperasse faite, cartons reçus et rangés, c’est moi qui me suit retrouvée dans un tourbillonnement de questionnement.
Contre toute attente mes amies me manquaient, ma routine et mes petites habitudes aussi, j’ai commencé à me sentir vraiment seule.

C’est en quittant l’écosse que je me rendis compte à quel point nous étions heureux.

Je ne me retrouvais pas dans cette nouvelle vie. Les codes sociaux avaient changés (à mon sens) et ce qui faisait mon équilibre c’est à dire mes enfants , mes copines, nos petites habitudes, était perturbée.

C’est tout simplement comme si je n’étais pas à ma place.

Avez vous déjà ressenti cela Dear Mama? de ne pas être à votre place ?

Bref pour terminer je dirais que notre retour a été plus difficile que notre départ, quand nous sommes partis de la France pour l’Afrique, nous n’avions qu’un enfant qui avait deux ans et demi. Quand nous sommes arrivés en écosse lors de notre deuxième expatriation, nous étions une famille de quatre avec deux enfants de six et presque deux ans.

Après près de 7 ans  d’écosse, nous sommes rentrés en France à cinq avec trois enfants âgés respectivement de 13, 8 et 2ans…

Un nouveau chapitre de notre vie commençait!

Publicités

2 réflexions au sujet de “Après l’expatriation …. le retour en France”

  1. Merci pour cet article. L’expatriation est un sujet qui me parle pas mal en ce moment car il y a peut-être un projet d’expapriation avec le boulot de mon mari et j’avoue que je me pose pas mal de questions notamment lorsque nous reviendrons en France. Même si pour le moment c’est encore au stade « projet qui n’est absolument pas certain de voir le jour, je suis angoissé par ce changement si il doit avoir lieu.

    Aimé par 1 personne

    1. Je vous comprends, tout dépend de l’endroit évidemment. Je pense que ça peut être une bonne expérience si vous la maman embrassée ce projet avec votre mari. Et c’est normal d’être angoissé par le changement. Pensez surtout à l’après, il faut continuer le français écrit et oral. Bon courage dans vos projets

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s