Oser prendre du recul même quand les temps sont durs

Chères dearmamas, chers abonnés, chers lecteurs, comment allez-vous ? Dans cette période anxiogène, cette atmosphère bien particulière, aussi stressante que pesante, je vous invite à prendre du recul, à voir les choses du bon côté, vous concentrer sur ce qui réjouit votre coeur. Oser vous complimenter, oser vous aimer, oser prendre une décision, oser déplaire,… Lire la suite Oser prendre du recul même quand les temps sont durs

Escale en Bretagne. Bienvenue sur la côte de granit rose

Cet été, je vous invite à découvrir la côte de granit rose, la Bretagne nord et sa beauté naturelle, des vues exceptionnelles, des vues à couper le souffle.Nous avons décidé de passer trois nuits au camping Les plages de Beg Leguer, un camping trois étoiles sans prétention, ni luxe mais qui vous offre un cadre… Lire la suite Escale en Bretagne. Bienvenue sur la côte de granit rose

Le #changement ne sera possible que si vous ….

1 - Lister vos envies, même les plus improbables. Hiérarchisez les par priorités et ne retenez que celles qui sont réalisables à court terme.2- Tenez un carnet de bord. Ecrivez quotidiennement ce qui vous vient à l'esprit, vos désirs vos envies.3 - Prenez des cours, lisez, apprendre c'est changer quelque chose en soi. 4 -… Lire la suite Le #changement ne sera possible que si vous ….

« L’amour a toujours été la plus grande des affaires ou plutôt la seule » Stendhal.

Je ne pouvais pas laisser passer ce mois de février, sans évoquer l'Amour. Je vais donc littéralement vous poser tout naturellement la question de savoir où on est votre réservoir émotionnel affectif ? est-il plein? à moitié plein? vide?Imaginez ce réservoir comme celui d'une voiture qui a besoin d'essence pour avancer , notre coeur aussi… Lire la suite « L’amour a toujours été la plus grande des affaires ou plutôt la seule » Stendhal.

La mort n’est rien: Je suis seulement passé(e) dans la pièce à côté.

Ce mardi, nous avons dit Adieu à un homme qu'on chérissait tant, cet homme c'est notre grand-père et l'arrière grand père de nos enfants. Il y'a encore trois semaines il était parmi nous et nous partagions un repas d'anniversaire. quand il est tombé malade, et que le docteur était pessimiste, je me suis demandée si… Lire la suite La mort n’est rien: Je suis seulement passé(e) dans la pièce à côté.

Au nom de quelle liberté ?

Quand j'étais plus jeune, j'étais fascinée par l'art de mon pays, ces tableaux, objets d'art anciens, ces sculptures en bois, et plein d'autres objets que j'aimais aller chiner. J'avais un grand rêve; celui de faire connaitre ce pays où j'étais née et j'avais grandit, à travers son art, sa culture et ses traditions. J'étais fascinée… Lire la suite Au nom de quelle liberté ?

LÂCHER PRISE

La vie, cette quête permanente de soi, des choses, cette course contre le temps à vouloir tout faire vite et bien, cette infinie sensation d'insatisfaction qui pousse et repousse nos limites. Être perdue dans des tâches qui sont parfois que futilités et éphémères, essayer de construire pour détruire, réaliser des tâches qui nous justifient et… Lire la suite LÂCHER PRISE

Lettre de rupture à mon syndrome de l’imposteur

Cher syndrome de l'imposteur, Pendant toutes ces années, tu as marché à mes côtés, main dans la main, pendant que tu t'appropriais ma tête, mon corps et certainement mon inconscient, pendant que tu prenais un malin plaisir à venir semer le doute, murmurer des paroles et pensées auto-dénigrantes, moi j'avançais en me sentant toujours moins… Lire la suite Lettre de rupture à mon syndrome de l’imposteur

Confinement, comment allez-vous ?

Voici déjà dix jours que la plupart d'entres nous, sommes confinés chez nous à part évidemment, les docteurs, infirmiers et infirmières, aides soignants, le personnel dans les EHPAD, ceux qui travaillent dans les supermarchés, les boulangers, bouchers, éboueurs, facteurs, factrices, chauffeurs routiers, les journalistes bref j'en ai surement oublié certains et je m'en excuse à… Lire la suite Confinement, comment allez-vous ?